dimanche 14 novembre 2010

Bill Monroe (3)

Blue Moon of Kentucky

La chance va tourner pour les Monroe Brothers. l'époque est aux shows radios sponsorisés par des compagnies en tous genres qui voient dans ce médium qu'est la radio une bonne opportunité de vendre leurs produits.
C'est à Shenandoah dans l'Iowa que Bill (mandoline et chant) et Charlie (guitare et chant) vont saisir l'occasion d'essayer de percer dans la musique grâce à une marque d'eau minérale, la Texas Crystal Company, qui va sponsoriser leur show radio qui commence à avoir du succès, sans Birch qui a décidé de lâcher l'affaire. En 1936, un concurrent plus important, la Crazy Water Crystal Company, remplace la Texas Crystal qui a décidé d'abandonner le filon Country Old Time String Band.
Cette même année ils signent un contrat d'enregistrement avec le label RCA Victor. Les Monroe Brothers enregistreront six sessions entre 1936 et 1938 pour un total de 60 faces de disques édités, tous à la première prise de son en studio.
Mais Charlie ne supporte plus la popularité de son petit frère, son succès dû à sa dextérité à la mandoline lors de solos joués sur des tempos rapides. Bill Monroe prend ses valises, sa femme et sa fille pour partir dans l'Arkansas à Little Rock pour former son groupe, les Kentuckians dont on sait peu de choses vu que le groupe n'aura que quelques mois d'existence et aucun enregistrement sur disque, vivotant grâce aux shows radios.
Après cela, c'est à Atlanta en Georgie que Bill pose sa mandoline en compagnie du guitariste -chanteur Cleo Davis, puis à Asheville en Caroline du Nord. Bill Monroe se met à chercher et à trouver des musiciens pour son nouveau groupe grâce aux annonces qu'il passe pendant son show radio et annonce à Cleo Davis que désormais le groupe s'appellera Bill Monroe and his Blue Grass Boys.
Il fait sa première apparition au Grand Ole Opry en octobre 1939 et interprète entre autre "Mule Skinner Blues" de Jimmie Rodgers et le traditionnel "John Henry". mais si la carrière de Bill Monroe etses Blue Grass Boys a décollé, jouant ici et là, étant une des valeurs sures du Grand Ole Opry, le versant discographique est un peu plus cahotique. Non pas que ses disques ne se vendent pas, au contraire, mais Bill sent que les businessmen de ces labels ne l'estime pas à sa juste valeur.
Monroe quitte RCA Victor en 1941 parce que son frère Charlie est signé sur le même label sous le nom Charlie Monroe's Boys. Après un passage chez un label indépendant, il signe chez Columbia mais ses enregistrements ne peuvent sortir à cause de l'arrêt, pour cause de guerre mondiale, de la production de disques, la matière première étant réservée à des fins militaires.
Columbia qui signera les Stanley Brothers en 1949, imitateurs et adorateurs avérés de Bill Monroe au point de reprendre ses morceaux après l'avoir écouté pendant les retransmissions du Grand Ole Opry. La version de "Molly and Tenbrooks" des Stanley Brothers sort même avant l'original de Bill Monroe, Columbia ayant laissé le morceau dans un tiroir pendant la guerre.
Mais la goutte qui fait déborder le vase est "Let Me Be Your Friend" sorti en 1949 sur leur nouveau label Columbia, morceau qui ressemble à s'y méprendre au "It's A Hard Road To Travel" de Bill Monroe sur ce même label.
Chez les Blue Grass Boys les changements de musiciens sont fréquents. Si le line-up reste classique jusqu'en 1945 avec quand même Clyde Moody, Bill Westbrook et Tommy Magness dans l'un des premiers groupes, c'est à ce moment qu'arrivent chez les Blue Grass Boys un duo qui allait faire parler de lui, plus après leur séparation d'avec Monroe que pendant les trois années passées avec lui, quoique...
Lester Flatt, chanteur guitariste originaire du Tennessee est d'abord embauché par Charlie Monroe dans ses Kentucky Pardners puis chez Bill un an plus tard.
Earl Scruggs, banjoïste virtuose dont le maître à jouer est Snuffy Jenkins, va passer dans les Blue Grass Boys, les quitter avec lester Flatt pour fonder les Foggy Mountain Boys, groupe qui durera jusqu'au début des années 70. Ils voleront la vedette à Monroe et deviendront connus, d'abord dans tout le pays grâce à leur chanson "The Ballad of Jed Clampett" popularisée par la série télévisée "the Beverly Hillbillies" puis mondialement avec "Foggy Mountain Breakdown" dans la B.O. du film d'Arthur Penn "Bonnie and Clyde".
Mais c'est avec Bill Monroe et les Blue Grass Boys que Flatt et Scruggs vont poser les bases de la musique bluegrass qui doit plus à l'amalgame réussi entre les différents instruments (mandoline, guitare, basse, banjo, violon) ainsi qu'aux parties instrumentales avec solos hautement virtuoses qu'à une construction mélodique spécifique tant les apports, les adaptations et les inspirations sont nombreux, comme cités plus haut: gospel, country, blues, western swing, boogie et même le jazz.

Aucun commentaire: